Nouvelle Calédonie

NOUVELLE CALÉDONIE / KANAK / MÉTROPOLITAINS / ET AUTRES

Les bases du développement de tous mes travaux ayant été pensées, réfléchies, et publiées dans Les Nouvelles Calédoniennes dès 1996, et ayant été très régulièrement (mensuellement) sur le Territoire pendant des années, je me permets la réflexion ci-dessous.

NOUVELLE CALEDONIE / SUISSE / FRANCE

Ayant toujours été persuadé que la Nouvelle Calédonie avait tout pour devenir un pôle financier international, les bases de mes travaux ont été réfléchies, étudiées, et publiées dans les années 90 en Nouvelle Calédonie (dans Les "Nouvelles Calédoniennes"), il y a déjà près de trente ans...Quel meilleur juge que le temps ? Par la suite, des publications en France (dans "Economie matin" que je remercie), et en Suisse ("Agefi Suisse", que je remercie). Quant à certaines déclarations sur un éventuel Far West en Nouvelle Calédonie ...., résidant pour l'instant en métropole, je ne peux que constater que le Far West (et un réel Far West) est bien une réalité dans certains pays Européens, dont la France... Comme quoi, les donneurs de leçons  ...

Tôt ou tard, la Nouvelle Calédonie sera un pôle financier international, et pourquoi pas LE pôle financier international de la finance éthique ?

06 06 24 Ironie de l'histoire, alors que mes travaux de base ont pour spécificité d'avoir été réfléchis et publiés en Nouvelle-Calédonie (dans les Nouvelles Calédoniennes), cette dernière connaît la révolte "humaine" des Kanak. Révolte entre les Kanak, qui sont sur leur Terre nourricière ancestrale, et les autres pouvant être issus d'une immigration productrice (voire productiviste) basée, directement et indirectement, sur l'exploitation minière et commercial du "Caillou" de nickel qu'est la Nouvelle Calédonie. Cela sans parler de la pharmacopée issue de plantes locales ayant fait l'objet de dépôt de protection par certains groupes, après que leurs spécificités leur aient été expliquées, etc... . En synthèse, d'un côté un "caillou" de minerai et autres opportunités à exploiter, et de l'autre, la notion Kanak de terre nourricière à préserver et à transmettre  "30 05 24 Ils n'ont pas à nous imposer notre façon de vivre": en Nouvelle-Calédonie, les Kanak restent mobilisés (bfmtv.com). L'ambiguité de cette situation, tout à fait compréhensible, ne risque t'elle pas d'être la nôtre en Europe, ou sera la nôtre, ou est déjà la nôtre dans certaines citées et villes. Lorsque notre culture (comme celle des Kanak qui se révoltent aujourd'hui) aura subi les contraintes des modifications issues de possibles accaparations par des groupes ou regroupements issus d'une immigration pouvant être non adaptée aux us et coutumes invasives, comment croire que, comme les Kanak, nous, européens de souche, ne nous révolterons pas, éventuellement de façon armée, pour sauvegarder nos us et coutumes, comme nos parents ont du le faire avec les boches ?  Cela dit, cette pensée est celle d'un Belge, pays noyé par une immigration invasive non adaptée, et volontairement non adaptable, qui ne constitue en aucune façon un apport civilisationnel, mais bien un étouffement civilisationnel de la Belgique. À quand le soulèvement des populations de souche, contre une immigration (naturalisée ou non) spoliatrice de nos racines ? Ce dernier propos ne pouvant en aucun cas être étendu à l'immigration non invasive respectueuse des us et coutumes du pays accueillant, bien au contraire. Hommage à Jean-Michel OTHUS qui, il y a plus de trente ans, a pris le temps de m'expliquer quantité des réalités de l'histoire Kanak, et autres spécificités de la Nouvelle Calédonie. Tôt ou tard, la Nouvelle-Calédonie sera un des pôles financiers internationaux...Si les politiciens ne vont pas contre ....

03 06 24  Marseillaise et drapeau algérien : face à face tendu lors d'une fête de village dans le Tarn Et si demain nous étions à la place des Kanak, comment réagirions nous ? En fait, ce n'est pas demain, car nous sommes déjà dans la situation des Kanak en Nouvelle-Calédonie. Si, toute immigration naturalisée ou non peut être souhaitable, elle ne l'est en aucun cas, lorsque son apport devient une prise de pouvoir du Territoire accueillant. Prise de pouvoir des nouveaux venus pouvant imposer leurs us et coutumes .... Us et coutumes, pourtant à la base de leur immigration... Dans ce cas, comment nier que le combat pour garder notre Liberté, et nos us et coutumes s'imposerait ? Comment ne pas comprendre les Kanak, à qui l'on a imposé, in fine, un mode vie qui n'est pas le leur ? Monde de vie ancéstral basé sur le respect de la nature ... Quand nous, nous pouvons la détruire légalement, par une exploitation pouvant être éhontée sans aucune limite. 

02 06 24 Les Calédoniens qui sont sur les barrages ont raison, car, en militant pour un avenir Calédonien respectant les us et coutumes ancestraux de la Nouvelle Calédonie, c'est-à-dire LEURS us et coutumes, et non ceux des métropolitains ; ils ouvrent une voie d'action future pour les métropolitains qui, eux aussi, sont dans une situation "d'invasion" article en lien cliquez ici . Article de développement article en lien  cliquez ici 

01 06 24 Pendant que la France* milite pour la  Guerre en Ukraine : la France milite pour l’envoi d’instructeurs militaires européens sur le terrain ; en Nouvelle Calédonie, terre où tous mes travaux ont été réfléchis, et bâtis  Nouvelle-Calédonie: foule aux obsèques de Stéphanie, 17 ans, tuée sur ses terres de Nouvelle-Calédonie, lors des émeutes | Watch (msn.com) ...Comme quoi ... Cela sans parler des agriculteurs qui, militant en métropole pour survivre face aux lobbies, se sont trouvés en face de blindés, et de troupes sur-armées ... Hier, support des boches, aujourd'hui éventuel support armé des lobbies ? Cela dit, je suis Belge, et manifestement, il y a certaines spécificités qui me restent toujours "inaccessibles"... Bien heureusement. Je pense qu'il serait bon de se rappeler que, très majoritairement, la Liberté des Pays a toujours été acquise par la résistance des Peuples, contre certains représentants politiques de leur pays et leurs milices, aux comportements pouvant être contraire au principe de Liberté, et de simple respect des populations.

 30 05 24  Lors des révoltes en Nouvelle-Calédonie, des habitants armés ont été soutenus par la police Plusieurs témoignages recueillis par Mediapart font part de l’absence de contrôle des policiers sur des citoyens d’origine européenne armés, voire de « deals » passés entre eux. 

Si, et seulement si, cette information est une réalité, comment ne pas croire que les Kanak sont en droit de ne plus faire aucune confiance en la police et, par extension, à l'État Français ? Et si cette information est exacte, sachant qu'il n'y a plus de règle basée sur l'Honneur, n'est-il pas est évident qu'une grande partie de mon propos ci-dessous du 24 05 24, dont cet extrait "Cela écrit, je pense qu'il n'y a aucun meilleur partenaire de développement pour la Nouvelle-Calédonie que la France non lobbyisée" n'a plus lieu d'être, car plus aucune confiance ne peut être accordée. Porte ouverte, pour un ou des pays asiatiques ou autres ? La colonisation par la déstabilisation démographique, c'est vieux comme Hérode. Les Kanak ont fait confiance, force est de constater que cette confiance a été trahie.

Mis en ligne le 29 05 24 rédaction revue le 30 05 24 à 9h29.

24 05 24 amandé le 01 06 24 De nouveau, les Kanak et d'autres Calédoniens ont démontré qu'il fallait savoir se battre, voire combattre, pour que le droit à la Liberté et à la Justice soit respecté, et non "détourné". C'est bien cet esprit de résistance pour le droit à la Liberté et à la Justice, qu'il faut apprendre, encore et encore, à nos enfants dès le plus jeune âge. Dans le propos qui suit, il n'est AUCUNEMENT question de s'élever contre l'État lui-même (ce qui serait clairement une ignominie), bien au contraire, et encore moins de ne pas respecter TOUS les textes de droits non détournés, volontairement ou involontairement, de leurs objectifs initiaux. Si le droit est un outil de PRÉSERVATION de notre LIBERTÉ, gagné par la RÉSISTANCE de nos anciens, face aux politiciens pouvant êtres des véreux, des idiots ou collabos va-t-en guerre, il peut aussi être l'inverse, lorsqu'il est détourné de ses objectifs et devoirsLa Belgique, la France, etc... seraient-elles libres sans la résistance d'une très faible minorité (souvent encadrée directement ou indirectement par certains représentants de l'État non collabos) face à l'ampleur de la lâcheté, collaboration, et autres couardise des autres ? Et si les Kanak étaient en réalité des Résistants à une occupation "légale" devenue une politique invasive ? Naturellement, si cet esprit de résistance pour la Liberté et la Justice ne peut en AUCUN CAS être au détriment des institutions étatiques lorsqu'elles agissent pour le bien de l'ensemble du Peuple, qu'en est-il lorsque ce n'est plus le cas ? Comme le démontre l'histoire, toute déstabilisation de la démographie, alliée à une absence d'encadrement, ou faute d'un encadrement spécifiquement adapté, a toujours fait l'objet de révoltes parfaitement compréhensibles, car logiques. La France métropolitaine n'a pas été la dernière à combattre pour sa  Liberté. Et pour cause, puisqu'on ne peut que constater que les modifications des pouvoirs et us et coutumes menaient souvent à une prise de pouvoir par les nouveaux venus, contre le(s) Peuple(s) d'origine(s), leurs institutions, et leur mode de vie. Étant pour l'instant en métropole, je ne peux qu'être témoin de cette aberrante réalité ... Alors qu'en Suisse, tout est structuré et maîtrisé par l'État, dans le respect des us et coutumes des Cantons Suisses, en France, et en Belgique, la liberté peut être librement détournée, voire bafouée par des personnes dont le seul domicile devrait être en prison, ou renvoyées dans leur pays d'origine. Il est temps de mettre en place des procédures accélérées de destitution de nationalité européenne pour des expulsions immédiates des pays Européens, avec interdiction de toute présence sur l'ensemble du territoire Européen. Les Calédoniens qui sont sur les barrages ont raison car, en représentant un avenir Calédonien respectant les us et coutumes ancestraux de la Nouvelle Calédonie, c'est-à-dire LEURS us et coutumes, et non ceux des métropolitains, ils nous ouvrent une voie d'action future pour nous, Européens, nous sortir d'une situation similaire. Le courage des Calédoniens Kanak, Caldoches, et autres, qui résistent aujourd'hui, est un enseignement pour tous les Européens qui veulent protéger leur culture et leur histoire. Nous sommes tous, à notre niveau, dans la situation des Kanaks, car, en l'état actuel d'évolution, l'Europe, sous dépendance de donneurs d'ordres, lobbies et autres, n'est plus un gage de Liberté, car trop souvent source de soumissions imposées via des normes "lobbyisées" "achetées ?", et règles majoritairement absurdes. Situation reconnue par les déclarations de certains politiciens, et Hauts Fonctionnaires intègres.  Lien internet  Le rôle des lobbys dans la législation: influence, fonctionnement et enjeux - Juridique Facile (juridique-facile.fr) Cela écrit, je pense qu'il n'y a aucun meilleur partenaire de développement pour la Nouvelle-Calédonie que la France non lobbyisée, sous conditions qu'un collège des anciens en Nouvelle-Calédonie soit représentatif et, dans certains cas, SEUL décisionnaire in fine. Comment remettre en question que les Kanaks soient sur LEUR terre, avec LEURS coutumes. La réalité est bien que ce sont eux, les Kanaks, qui nous accueillent sur leur terre ancestrale. Comme les Français accueillent des étrangers sur leur terre ancestrale. Là où les Kanaks sont une "civilisation", les États ne sont que des "entités" pouvant être aléatoires, voire collabos à leur propre destruction et/ou celle du ou des Peuple(s). Combien de morts porte la france collabo ? Comment expliquer la présence en France de blindé face à des agriculteurs étouffés par des règles lobbyisées absurdes ? Comment expliquer  l'assassinat de Machoro par des membres du GIGN en Nouvelle-Calédonie, etc .... En cela, les solutions pacifiques Calédoniennes serviront tôt ou tard de références internationales car, à n'en pas douter, demain ce sont les Français, et d'autres Peuples, qui risquent d'ériger des barricades pour protéger leur mode de vie, en demandant le respect de leurs us et coutumes ancestraux, face à une immigration non adaptée et non adaptable, pouvant être invasive par leur taux de démographie inverse à celui des Français de souche, imposant la priorité de leurs us et coutumes. Cela, même si leurs us et coutumes ont été à la base de leur immigration... . En clair, aujourd'hui, nous sommes tous des "Kanak" en devenir. Les morts Calédoniens sont des morts politiques, voire un ou des meurtres sans oublier l'  assassinat de  Machoro 

Mis en ligne le 30 05 24 à 22h16

 30 05 24  Lors des révoltes en Nouvelle-Calédonie, des habitants armés ont été soutenus par la police Plusieurs témoignages recueillis par Mediapart font part de l’absence de contrôle des policiers sur des citoyens d’origine européenne armés, voire de « deals » passés entre eux. 

Si, et seulement si cette information est une réalité, comment ne pas croire que les Kanaks sont en droit de ne plus faire aucune confiance en la police et, par extension, à l'État Français ? Et si cette information est exacte, sachant qu'il n'y a plus de règle basée sur l'Honneur, n'est-il est évident qu'une grande partie de mon propos ci-dessous du 24 05 24, dont cet extrait "Cela écrit, je pense qu'il n'y a aucun meilleur partenaire de développement pour la Nouvelle-Calédonie que la France non lobbyisée" n'a plus lieu d'être, car plus aucune confiance ne peut être accordée. Porte ouverte, pour un ou des pays asiatiques ou autres ? La colonisation par la déstabilisation démographique, c'est vieux comme Hérode.

Mis en ligne le 29 05 24 rédaction revue le 30 05 24 à 9h29.

À la fin de la lecture de l'écrit ci-dessous, je vous propose de lire ceci et cela

24 05 24 De nouveau, les Kanaks et d'autres Calédoniens ont démontré qu'il fallait savoir se battre, voire combattre, pour que le droit à la Liberté et à la Justice soit respecté, et non "détourné". C'est bien cet esprit de résistance pour le droit à la Liberté et à la Justice, qu'il faut apprendre, encore et encore, à nos enfants dès le plus jeune âge. Dans le propos qui suit, il n'est AUCUNEMENT question de s'élever contre l'État lui-même (ce qui serait clairement une ignominie), bien au contraire, et encore moins de ne pas respecter TOUS les textes de droits non détournés, volontairement ou involontairement, de leurs objectifs initiaux. Si le droit est un outil de PRÉSERVATION de notre LIBERTÉ, gagné par la RÉSISTANCE de nos anciens, face aux politiciens pouvant êtres des véreux, des idiots ou collabos va-t-en guerre, il peut aussi être l'inverse, lorsqu'il est détourné de ses objectifs et devoirs. La Belgique, la France, etc... seraient-elles libres sans la résistance d'une très faible minorité (souvent encadrée directement ou indirectement par certains représentants de l'État non collabos) face à l'ampleur de la lâcheté, collaboration, et autres couardise des autres ? Et si les Kanak étaient en réalité des Résistants à une occupation "légale" devenue une politique invasive ? Naturellement, si cet esprit de résistance pour la Liberté et la Justice ne peut en AUCUN CAS être au détriment des institutions étatiques lorsqu'elles agissent pour le bien de l'ensemble du Peuple, qu'en est-il lorsque ce n'est plus le cas ? Comme le démontre l'histoire, toute déstabilisation de la démographie, alliée à une absence d'encadrement, ou faute d'un encadrement spécifiquement adapté, a toujours fait l'objet de révoltes parfaitement compréhensibles, car logiques. La France métropolitaine n'a pas été la dernière à combattre pour sa  Liberté. Et pour cause, puisqu'on ne peut que constater que les modifications des pouvoirs et us et coutumes menaient souvent à une prise de pouvoir par les nouveaux venus, contre le(s) Peuple(s) d'origine(s), leurs institutions, et leur mode de vie. Étant pour l'instant en métropole, je ne peux qu'être témoin de cette aberrante réalité ... Alors qu'en Suisse, tout est structuré et maîtrisé par l'État, dans le respect des us et coutumes des Cantons Suisses, en France, et en Belgique, la liberté peut être librement détournée, voire bafouée par des personnes dont le seul domicile devrait être en prison, ou renvoyées dans leur pays d'origine. Il est temps de mettre en place des procédures accélérées de destitution de nationalité européenne pour des expulsions immédiates des pays Européens, avec interdiction de toute présence sur l'ensemble du territoire Européen. Les Calédoniens qui sont sur les barrages ont raison car, en représentant un avenir Calédonien respectant les us et coutumes ancestraux de la Nouvelle Calédonie, c'est-à-dire LEURS us et coutumes, et non ceux des métropolitains, ils nous ouvrent une voie d'action future pour nous, Européens, nous sortir d'une situation similaire. Le courage des Calédoniens Kanak, Caldoches, et autres, qui résistent aujourd'hui, est un enseignement pour tous les Européens qui veulent protéger leur culture et leur histoire. Nous sommes tous, à notre niveau, dans la situation des Kanaks, car, en l'état actuel d'évolution, l'Europe, sous dépendance de donneurs d'ordres, lobbies et autres, n'est plus un gage de Liberté, car trop souvent source de soumissions imposées via des normes "lobbyisées" "achetées ?", et règles majoritairement absurdes. Situation reconnue par les déclarations de certains politiciens, et Hauts Fonctionnaires intègres.  Lien internet  Le rôle des lobbys dans la législation: influence, fonctionnement et enjeux - Juridique Facile (juridique-facile.fr) Cela écrit, je pense qu'il n'y a aucun meilleur partenaire de développement pour la Nouvelle-Calédonie que la France non lobbyisée, sous conditions qu'un collège des anciens en Nouvelle-Calédonie soit représentatif et, dans certains cas, SEUL décisionnaire in fine. Comment remettre en question que les Kanaks soient sur LEUR terre, avec LEURS coutumes. La réalité est bien que ce sont eux, les Kanaks, qui nous accueillent sûr leur terre ancestrale. Là où les Kanaks sont une "civilisation", les États ne sont que des "entités" pouvant être aléatoires, voire collabos à leur propre destruction et/ou celle du ou des Peuple(s). Combien de morts porte la france collabo ? Comment expliquer la présence en France de blindé face à des agriculteurs étouffés par des règles lobbyisées absurdes ? Comment expliquer  l'assassinat de Machoro par des membres du GIGN en Nouvelle-Calédonie, etc .... En cela, les solutions pacifiques Calédoniennes serviront tôt ou tard de références internationales car, à n'en pas douter, demain ce sont les Français, et d'autres Peuples, qui risquent d'ériger des barricades pour protéger leur mode de vie, en demandant le respect de leurs us et coutumes ancestraux, face à une immigration non adaptée et non adaptable, pouvant être invasive par leur taux de démographie inverse à celui des Français de souche, imposant la priorité de leurs us et coutumes. Cela même si leurs us et coutumes ont été à la base de leur immigration... . En clair, aujourd'hui, nous sommes tous des "Kanaks" en devenir. Les morts Calédoniens sont des morts politiques, voire un ou des meurtres sans oublier l'  assassinat de  Machoro 

29 05 24  "On va vers le totalitarisme quand l’Etat nous impose une façon unique de penser et d’agir" Laurent Mucchielli, sociologue